Participez à la consultation "Agenda 2030" de la Confédération

equiterre rejoint le groupe d’accompagnement « Agenda 2030 » de la Confédération et participe à la consultation pour une Suisse plus durable. 

Groupe d’accompagnement Agenda 2030

equiterre intègre le groupe d’accompagnement créé par la Confédération pour la mise en œuvre de l’Agenda 2030 de l’ONU. Ce groupe, réunissant l’administration fédérale, l’économie privée, les organisations non gouvernementales, les associations et les milieux scientifiques, vise à aligner la Stratégie de développement durable de la Suisse sur les 17 objectifs fixés par l’ONU (Sustainable Development Goals, ODD). Dans le cadre des partenariats avec les acteurs non institutionnels du développement durable, la Confédération a chargé ce groupe de « clarifier le déroulement et le contenu de la collaboration et de veiller à une coordination entre les activités des uns et des autres. Il s’occupe aussi des consultations relatives aux documents émanant du Conseil fédéral (rapports, Stratégie pour le développement durable) et coordonne les prises de position en la matière. pour la mise en œuvre de l’Agenda 2030 de développement durable de l’ONU ».

 

Consultation de la société civile

En parallèle de l’état des lieux réalisé par la Confédération sur le niveau de réalisation des ODD et de leurs 169 cibles en Suisse, une consultation en ligne sera réalisée  à destination de la société civile du 26 juin au 20 août 2017. Les organisations intéressées peuvent s’inscrire via le lien suivant : www.consultation-agenda2030.ch

Il s’agira pour les organisations d’évaluer l’action de la Confédération et de détailler leurs propres contributions à l’Agenda 2030 afin d’établir dans quels domaines la Suisse devrait renforcer son action.

Pour equiterre, cette intégration des ONG et du secteur privé n’est pas seulement nécessaire, elle est indispensable pour assurer cette transposition des ODD dans notre pays. 
Non seulement pour la mise en oeuvre du plan d’action de la SDD et de ses neuf champs d’action. Mais aussi parce que les particuliers et la société civile s’engagent dans des actions qui répondent aux ODD par d’autres voies que celles retenues par la Confédération. Et que le « Penser global, agir local », du premier Sommet de la Terre à Stockholm en 1972, passe par une articulation permanente entre objectifs stratégiques transversaux, qu’ils soient nationaux ou internationaux, et actions locales thématiques.

Ainsi, le groupe d’habitant-e-s qui décide de créer ensemble un potager urbain agit-il sur le climat, la santé, l’alimentation durable et la cohésion sociale qui sont autant d’ODD. Le maître d’oeuvre qui associe les locataires à l’image directrice d’un futur lotissement devient un porteur d’ODD selon les principes de l’urbanisme durable. Comme la collectivité publique qui élabore sa politique de durabilité avec ses administré-e-s ou bien la société d’énergie qui se concerte avec les communes ou elle souhaite implanter des éoliennes. Les exemples sont nombreux de ce qu’une ONG généraliste et transversale comme equiterre peut mettre en oeuvre ou faciliter en matière d’ODD. Participation, partenariat avec les acteurs associatifs, les collectivités publiques et les entreprises pour des projets durables, formation et sensibilisation, élaboration d’outils de la durabilité, accompagnement d’initiatives citoyennes, tout cela dans le cadre d’un projet associatif cohérent, c’est ainsi qu’equiterre entend répondre aux ODD et participer à la Stratégie suisse 2016-2019. Et  agir ainsi maintenant pour demain.

equiterre invite les associations et les ONG à participer à cette consultation dont les résultats seront intégrés au rapport national que la Suisse présentera lors du Forum politique de haut niveau sur le développement durable (HLPF) de l’ONU à l’été 2018.

Plus d'infos

16 août 2017

Téléchargement